Maison de la Réserve Naturelle du Lac de Remoray - www.maisondelareserve.fr
Piquets dans la neige
Année suivante Année suivante
Année précédente Année précédente

Nouvelles de la Réserve Naturelle

Décembre 2015

La première vague de froid arrivée et les premières neiges tombées nous plongent définitivement dans l'hiver. Le 8 décembre, une partie du plan d'eau de la Seigne de la base de loisirs est gelé, mais la météo clémente nous laisse profiter actuellement de très belles journées ensoleillées.

Après 6 mois de "travail" au marais, le troupeau de chevaux Konik polski quitte le marais enneigé le 24 novembre, pour un nouvel hiver au Montrinsans.

Après un mois de novembre trop sec, des niveaux d'eau à nouveau parfaits et une météo clémente ont permis une belle séance de baguage le 7 décembre avec 8 bécassines dans les filets. Cinq bagues ont été posées (4 Bécassines de marais et 1 Bécassine sourde), et 3 bécassines contrôlées. 99 bécassines ont donc été baguées cet automne, en attendant la prochaine session... Une Bécassine des marais, baguée le 18 août 2015 dans la réserve naturelle et contrôlée au même endroit le 26 août, a été prélevée (chasse) le 19 novembre 2015 à Ambon (56 - Morbihan). Cette donnée traduit une nouvelle fois la traversée d'est en ouest de certaines bécassines en France.

Les oiseaux hivernant arrivent dans la vallée des deux lacs, avec quelques observations intéressantes : un Fuligule milouinan au sud du lac de St Point les 15 novembre et 6 décembre, un Fuligule nyroca les 29 novembre et 1er décembre, un Canard siffleur le 15 novembre, un Canard souchet le 18 novembre, un Garrot à œil d'or le 25 novembre, un maximum de 12 Nettes rousses le 27 novembre et un Grèbe à cou noir le 28 novembre.
Le premier Harle bièvre arrive au sud du lac de Saint-Point le 16 novembre. Jusqu'à 3 Butors étoilés sont observés en bordure des roselières de ce lac le 3 décembre. Côté laridés, 2 Goélands cendrés sont observés au sud du lac de Saint-Point le 27 novembre et un Goéland brun (2ème année calendaire) le 30 novembre.
La Pie-grièche grise arrivée le 2 novembre est revue le 25 novembre à la Louvetière et le 2 décembre à la Taverne.
Les prospections automnales de Chevêchette d'Europe se poursuivent et laissent apparaître 3 territoires potentiels en forêt de la Grand'Côte, avec un nouveau contact en tombée de nuit le 16 novembre.

Semaine diptères

Entomologie
Dans la continuité du travail engagé les années précédentes, une semaine de formation sur les Diptères est organisée du 23 au 27 novembre. En plus de la validation de nos collections de référence, le spécialiste Phil WITHERS nous a formé sur deux nouvelles familles : les scatophagidés et les pipunculidés. Douze espèces sont notamment nouvelles pour la réserve naturelle et le cap des 1 000 espèces de diptères est désormais franchi, passant à 1012 !
Scathophaga stercoraria - P. Braz En parallèle, de nouvelles identifications nous sont retournées cet automne, notamment chez les névroptères et les hémiptères Cicadelles. Merci à Johanna VILLENAVE-CHASSET et à Benoit NUSILARD pour leur travail de détermination.
Le nombre total des espèces connues à ce jour dans la réserve naturelle s'élève à 4 154, chiffre remarquable !

Novembre 2015

Les couleurs automnales s'estompent progressivement. Précipitations faibles et températures très douces pour la saison permettent de profiter de ce bel été indien.

Les Milans royaux profitent de cette clémence saisonnière et des campagnols abondants : Beauregard (individu marqué blanc-jaune / rose-noir) et Marie-Claire (marqué rouge-bleu à droite) chassent au dessus des prairies de Labergement-Sainte-Marie le 24 octobre.
Les passages migratoires se poursuivent chez les passereaux (Serins cini, Pinsons des arbres et du nord, Pipits farlouses, etc.), et 7 Hirondelles des fenêtres sont encore observées le 24 octobre au-dessus de la Réserve naturelle. Notons le passage migratoire important de Busards des roseaux cet automne.

Bien que les niveaux d'eau restent bas, les marais sont toujours attractifs pour les bécassines, avec une quinzaine d'oiseaux en moyenne présents sur le site de baguage. La séance de baguage du 2 novembre a permis de capturer 3 Bécassines des marais et 3 Bécassines sourdes, et 4 bagues ont pu être posées : 2 Bécassines des marais et 2 Bécassines sourdes. Les 2 contrôles concernent une Bécassine des marais baguée sur site le 5 octobre (qui a perdu 13 g en un mois !), et une Bécassine sourde également baguée sur site le 19 octobre, qui a pris 3 g depuis. A ce jour 93 bagues ont été posées dans la réserve naturelle (73 Bécassines marais et 20 Bécassines sourdes), et 30 contrôles ont été réalisés.

La prospection en tombée de nuit de la Chevêchette d'Europe a permis de contacter un autre individu sur un second site dans la forêt de la Grand'Côte.

Entre les deux lacs, une femelle d'Autour des palombes est régulièrement observée depuis le début de l'automne. Une Pie-grièche grise arrive le 2 novembre, probablement pour passer l'hiver.

Régulièrement nous sommes interpellés à la Maison de la Réserve sur la présence de Grands cormorans sur nos lacs. Leur capital sympathie n'est visiblement pas au plus haut car ces volatiles sont accusés de "vider" le lac de ses poissons. Rappelons simplement que les Grands cormorans ne sont présents qu'en hivernage (septembre à avril) et ne se reproduisent pas chez nous. L'effectif hivernant est rarement supérieur à une vingtaine d'individus. La population piscicole est suffisamment importante pour nourrir ces quelques individus sans que cela ne pose problème. S'il y a diminution de la biomasse de poisson, le problème ne se situe pas à ce niveau. Il en va de même pour les autres piscivores comme le Héron cendré (accusé de pululer), le Grèbe huppé ou le Martin pêcheur...

Stethophyma grossum

Chez les batraciens, les importantes migrations (Grenouilles rousses et Crapauds communs) lors des dernières précipitation ont donné lieu au carnage traditionnel sur la route montant à Malbuisson ainsi que sur la route avant l'Escale : entre 200 et 250 batraciens écrasés sur un linéaire de 500 m...

Une Musaraigne aquatique est trouvée morte sur la base de loisirs le 15 octobre. La cause du décès n'a pas pu être établie.

Travaux de réouverture

Côté entomologie, la belle journée du 5 novembre permet d'entendre des Criquets ensanglantés (Stethophyma grossum) et de nombreux Criquets des clairières (Chrysochraon dispar) sur la base de loisirs. Fin octobre, les papillons Vulcains (Vanessa atalanta) migrent toujours et traversent régulièrement les marais.

L'automne est souvent un moment opportun pour effectuer des chantiers de réouverture de milieux (bas-marais ou prairie humide), notamment là où la colonisation par les saules et les épicéas est très dynamique. Nous avons effectué quelques chantiers d'élaguage en bordure de la Drésine.

Octobre 2015

Belles couleurs en ce début d'automne au marais comme en forêt !

4 000 ! Le cap des 4 000 espèces recensées dans la réserve naturelle vient d'être franchi, avec la détermination de 106 espèces de Cicadelles par le spécialiste Benoit NUSILARD. Ce rôle de laboratoire pour la connaissance naturaliste sera un des axes forts du prochain plan de gestion (2016 / 2025), document validé par le Conseil scientifique régional du patrimoine naturel (CSRPN) le 15 octobre 2015.

Carte bécassines L'automne 2015 est fructueux pour le baguage des bécassines (niveau d'eau, qualité de la zone fauchée..). Les premières Bécassines sourdes sont notées en avance, avec 3 individus le 28 septembre. Les séances hebdomadaires ont permis pour l'instant de baguer 81 oiseaux, soit 65 Bécassines des marais et 16 Bécassines sourdes. Les marais au sud du lac constituent un site important dans la région pour cette dernière espèce discrète. Une synthèse des reprises vient d'être cartographiée pour agrémenter l'exposition de la Maison de la Réserve consacrée à la réserve naturelle. Lors de ces baguages, une Gorgebleue à miroir est observée le 21 septembre et un Hibou moyen-duc le 29 septembre.

Deux nouvelles séances de baguage de passereaux dans la roselière sud du lac ont été réalisées les 4 et 11 octobre par Pierre DURLET et Carole ZAKIN. Malheureusement, ces deux matinées étaient très calmes au niveau migration, et seuls 40 oiseaux ont été capturés :

- 16 Mésanges bleues
- 8 Bruants des roseaux
- 5 Rousseroles effarvattes
- 5 Rémiz pendulines
- 1 Pic épeiche
- 1 Rougegorge
- 1 Mésange noire
- 1 Fauvette à tête noire

Côté migration, un Balbuzard pêcheur est observé le 17 septembre. Ce même jour, spectacle magnifique d'une trentaine de Guépiers d'Europe, chassant activement devant les bureaux de la Maison de la Réserve.
Quatre Grandes aigrettes sont notées le 25 septembre, à proximité de la tourbière du Crossat où elles dorment fréquemment.Quelques limicoles sont contactés, souvent en début de soirée : 3 Chevaliers culblancs et 1 Chevalier guignette sont entendus dans les marais le 21 septembre. Les Hirondelles ont pratiquement toutes quitté le Haut-Doubs (environ 70 Hirondelles rustiques passent le 22 septembre au-dessus de la base de loisirs et une est encore observée le 12 octobre). Un Traquet motteux et 3 Phragmites des joncs sont vus sur la base de loisirs le 29 septembre. Un vol de 80 Grands cormorans passe au dessus du lac le 30 septembre.
Actuellement, les fringillidés (Pinsons des arbres et du Nord, Verdiers, Chardonnerets, Tarins des aulnes) passent quotidiennement en nombre, et quelques passages importants ces derniers jours d'Alouettes des champs animent le ciel.
Cette période voit également le retour des Grandes aigrettes et du premier Grand butor (mardi 29 septembre), espèces désormais fidèles sur les lacs en période d'hivernage.

Une prospection en forêt permet de contacter un couple de Chevêchette d'Europe le 8 octobre sur le site Natura 2000 de la Grand'Côte.

L'arrière saison a également permis quelques observations d'orthoptères sur la base de loisirs : un Tétrix undulata et un Tétrix subulata à proximité d'une Couleuvre à collier d'une vingtaine de centimètres le 21 septembre et plusieurs Conocéphale des roseaux (Conocephalus dorsalis) le 29 septembre. Rappelons que cette espèce est menacée en France, et quasi menacée dans la région du fait notamment de sa localisation dans les milieux humides en danger.

Dans le cadre d'un travail entomologique inter-réserve dans la RNN de la haute chaîne du Jura, une découverte inattendue nous attend à plus de 1 400 mètres d'altitude : un Hibou des marais fait une halte migratoire et passe la journée au sol dans un alpage non pâturé. En plein soleil, le hibou laisse observer ses yeux jaunes et ses petites aigrettes. Il s'agit de la première donnée pour l'espèce dans cette réserve naturelle.

La journée sur le Sol en milieux karstique organisée par France Nature Environnement le 9 octobre s'est déroulée de manière studieuse et conviviale et le contenu très intéressant des interventions sera normalement bientôt disponible.

Septembre 2015

Finalement, les pluies de la mi-août n'ont été qu'un épisode ponctuel, et le temps est reparti au chaud et au sec. Le niveau d'eau des lacs est toujours très bas, et les marais sont redevenus secs. Désormais, les pluies seraient les bienvenues.

Après la nichée de Caille des blés observée du 18 au 24 août (5 oiseaux), le Râle des genêts prend la vedette de cette fin d'été. Un premier oiseau est observé lors de la fauche le long de la Drésine le 25 août. Un autre oiseau est levé, laissant observer ses couvertures rousses, vers le Lhaut le 30 août. Ces deux observations sont réalisées très précisément aux deux secteurs où deux chanteurs étaient découverts le 22 juin. Si l'un des oiseaux a été locace durant plusieurs semaines (dernier chant noté le 2 juillet), le second oiseau s'était tu immédiatement (chant noté uniquement les 22 et 24 juin). Nous l'imaginions sans doute parti. Ces observations fin août démontrent la fidélité au site durant l'été, même lors d'arrivées tardives et l'absence de chant. Elles nous incitent à être persévérant pour proposer des fauches très tardives, favorables à l'espèce.
Deux nouveaux baguages de bécassines ont eu lieu les 26 août et 2 septembre. Au total, seules 3 nouvelles bagues sont posées. La séance du 2 septembre voit un contrôle intéressant : celui d'une Bécassine des marais baguée au même endroit en septembre 2010, et déjà contrôlée par nos soins en août 2014. Cette fidèle, juvénile en 2010 a donc déjà effectué 10 migrations et est en route pour sa onzième. Il s'agit du plus vieux contrôles des oiseaux bagués dans la réserve naturelle, avec un port de bague depuis 57 mois !

Deux séances de baguages des passereaux ont été réalisées par Pierre DURLET les 29 et 30 août. La pose de bague est effectuée sur 150 oiseaux :

- 56 Bruants des roseaux
- 17 Pouillots véloces
- 7 Mésanges bleues
- 6 Rousserolles effarvattes
- 2 Rougegorges
- 2 Phragmites des joncs
- 1 Fauvette des jardins
- 1 Mésange boréale
- 34 Bergeronnettes printanières (en dortoir)
- 11 Hirondelles rustiques
- 7 Fauvettes à tête noire
- 2 Rousserolles verderolles
- 2 Gorgebleues à miroir
- 1 Tarier des prés
- 1 Fauvette grisette

A noter le contrôle d'un Bruant des roseaux bagué le 11 octobre 2012 à Romans-Sur-Isère (Drôme), soit un port de bague de 2 ans et 10 mois.

OEdipode stridulante (Psophus stridulus) / Wikipedia

Les données de Bergeronnettes printanières en dortoir sont originales, à relier avec un groupe de 10 oiseaux en vol le 8 septembre.
Un Gorgeleue à miroir est également observé au marais le 2 septembre.
A noter la présence de Traquets motteux (24 et 31 août), Gobemouches noirs (1er et 2 septembre), et encore une quarantaine de Martinets noirs le 24 août.

Les Balbuzards pêcheurs sont à l'honneur également avec 4 observations réalisées les 25 août, 2 et 3 septembre (même oiseau ?), 11 et 15 septembre, toutes au sud du lac.

Côté orthoptères, signalons la présence de la population d'Œdipode stridulante (Psophus stridulus) sur la station du site NATURA 2000 Sérotine bicolore découverte en 1992 (communal de Remoray) et en 2008 (Clusette), et la découverte d'une autre population sur la commune de Brey et Maison du bois.

Chez les chiroptères, une observation de Sérotine bicolore a été réalisée en périphérie de la Réserve Naturelle. Merci à la famille Planet d'avoir relayé l'observation de cette espèce très peu fréquente dans le Haut-Doubs.

La fauche a été facilitée cette année sèche, avec 126 balles rondes produites, dont 88 au marais.

Août 2015

La canicule a frappé fort en 2015, avec des températures très élevées et inhabituelles dans le Haut-Doubs et un déficit hydrique important. Le niveau d'eau du lac de Remoray et de ses marais était exceptionnellement bas, presqu'aussi bas que celui enregistré en 2003. Les orages de la mi-août ont commencé à remplir les zones humides et à faire remonter le niveau du lac.

Ornithologie
La fin de la nidification s'est achevée durant l'été pour quelques espèces tardives :
- deux jeunes Milans royaux marqués ont été réobservés volants les 15 et 19 juillet (Yannick et Adrien). Le repérage des couleurs est toujours important pour les oiseaux observés dans le Haut-Doubs.
- une Marouette ponctuée est observée le 15 juillet à la Louvetière,
- une nichée de Tarier des prés avec 5 jeunes volants vers la tourbière le 31 juillet,
- une nichée de Tarier pâtre vers la Taverne le 3 août,
- une nichée de Pie-grièche écorcheur au sud du lac le même jour, et une autre à la Louvetière le 4 août,
- quelques nichées de Fuligules morillons sont notées, le 23 juillet sur la Drésine, le 4 août sur la base de loisirs, le 8 août sur la Taverne,
Râle d'eau - L. Beschet - un Vanneau huppé (juvénile) à l'est du lac le 5 août,
- avec les niveaux d'eau bas, de nombreux jeunes Râles d'eaus de toutes tailles sont notés autour des lacs,
- le début août permet l'observation de familles des 3 espèces de Rousserolles : effarvatte, verderolle et même turdoïde, avec la première preuve de reproduction de l'espèce au sud du lac de Saint-Point (2 adultes et 3 jeunes le 4 août à la Louvetière),
- une femelle d'Autour des Palombes le 18 août à la Louvetière,
- enfin une nichée (un adulte et 4 jeunes volants) de Caille des blés est notée lors des premières fauches au marais le 18 août. Il s'agit également d'une première preuve de reproduction de cette espèce dans la réserve naturelle (observation des nichées très difficiles dans la végétation dense !).
Déception en revanche pour la Sarcelle d'hiver, dont la nidification a semble-t-il échoué.

Mais l'automne s'annonce, avec le début des migrations :
- 2 Grandes aigrettes et 1 Héron pourpré le 2 août à la Louvetière,
- 2 Guifettes noires au dessus du marais sud du lac de St Point le 2 août,
- les Chevaliers sylvain, culblanc, aboyeur et guignette sont rencontrés,
Couleuvre à collier - L. Beschet - la première Bécassine des marais est levée le 13 août au sud du lac. Elles sont 19 le 17 août, permettant la première opération de baguage de l'espèce le lendemain. Sept Bécassines, toutes juvéniles, sont baguées.

Entomologie
Signalons l'observation le 16 juillet de la Leucorrhine à front blanc sur le lac (un et peut-être un second mâle). Ce même jour, un tandem d'Anax parthenope est également noté, avec ponte. La reproduction de l'espèce est donc certifiée.

Herpétologie
Enfin signalons la présence d'une Couleuvre à collier morte dans le lac le 16 juillet. Il n'est pas impossible qu'il s'agisse de l'individu fréquentant la plage en début de ce mois. Rappelons que cette espèce est protégée et totalement innofensive. Sa forte taille (plus d'un mètre) inspire encore quelques craintes ancestrales à l'homme moderne (!).

Juillet 2015

Après un mois de mai ensoleillé, juin connaît de fortes chaleurs, et un épisode marqué de canicule... 3 mm seulement de pluie sont tombés ces dernières semaines, n'empêchant pas les oiseaux de mener à bien leur reproduction.

La reproduction des 2 couples de Tariers de prés de la bande non fauchée aux Vallières est menée à terme avec des jeunes observés début juillet. Tous s'envolent lors de la fauche centrifuge le 13 juillet et une troisième nichée avec 4 grands jeunes est observée à proximité (merci encore à Régis FERREUX pour son écoute).
La Locustelle luscinoïde chante toujours assidument le 17 juin mais aucune femelle n'a encore pu être observée.
Bonne surprise dans les marais du Lac de Remoray le 21 juin, avec un concert de 3 Râles des genets, et d'une Caille de blés. Ces arrivées tardives sont probablement dues aux fauches de prairies en plaine. Une soirée de prospection ciblée sur le Râle des genets le 2 juillet ne confirme la présence que d'un mâle chanteur.
Belle découverte par Alice Buttin, (stagiaire botanique) d'un nid de Sarcelle d'hiver contenant 5 œufs le 2 juillet ! Rendez-vous dans 1 mois dans l'espoir de vous annoncer l'observation de la nichée.
Comme en 2014, un couple de Pie-grièche écorcheur élève finalement sa nichée à quelques centaines de mètres de la réserve naturelle. Le nourrisage des jeunes au nid est constaté le 26 juin.
Présence d'une Marouette ponctuée le long du Doubs en amont du lac de Saint Point le 15 juillet,
Une Rousserolle turdoïde est encore présente dans la roselière au sud du lac de St Point sans preuve de reproduction,
Première preuve de reproduction du Fuligule morillon cette année avec un regroupement de deux nichées, 11 poussins et 2 femelles, entre les deux lacs le 15 juillet,
Râle d'eau Le niveau d'eau très bas permet l'observation aisée de nombreux Râles d'eau, adultes et jeunes d'âges différents.

Côté rapaces, les marquages des Milans royaux se poursuivent le 17 juin pour deux aires :
- un jeune Milan est trouvé mort au pied du nid de la Grand'Côte, mais les deux restant sont bagués et marqués : blanc-rose/bleu-vert et blanc-rose/bleu-noir. Le 30 juin ces jeunes se nourrissent toujours dans le nid.
- dans le nid du Bois des Biefs, 1 jeune d'environ 2 jours et un œuf sont trouvés à notre plus grand étonnement. En effet, la couvaison avait été constatée bien plus tôt dans la saison et cette nichée très tardive (1 mois de décalage par rapport aux autres couples) reste finalement inexpliquée.
Une Bondrée apivore est observée en limite de la réserve naturelle les 17 et 23 juin.
Un couple de Faucons hobereau semble s'être installé dans la Grand'Côte et plusieurs observations en limite de la réserve naturelle suggèrent une seconde aire pour ce rapace.
Deux jeunes Buses variables crient en Grand'Côte le 20 juin et 2 autres sont observées sur une autre aire le 24 juin.
Toujours en forêt de la Grand'Côte, 4 Gélinottes des bois (nichée) sont observées le 20 juin. Un Gobemouche gris chasse en lisière de la Grand'Côte le 30 juin.

Gomphe vulgaire

Entomologie
Catherine Genin a découvert une nouvelle espèce d'odonates pour la RNN : Gomphus vulgatissimus (le Gomphe vulgaire). Une exuvie a été récoltée sur l'un des plans d'eau de la base de loisirs. Cette espèce des eaux courantes présente jusqu'à 1000 mètres d'altitude peut, comme ici, être observée sur les gravières. C'est une espèce discrète, non menacée dans l'immédiat en France mais déjà protégée en Suisse, en Belgique et au Luxembourg.
Un mâle de Leucorhhine à large thorax patrouille sur les mares du Crossat le 25 juin.
À ce jour, 52 espèces d'Odonates ont été observées dans la Réserve Naturelle du Lac de Remoray. Ce total représente 56 % des espèces de France métropolitaine. En comparaison, le département du Doubs abrite 67 taxons et la Franche-Comté 72.

Botanique
Les relevés de végétation se poursuivent du côté de la Drésine dont l'objectif est de suivre l'évolution de la végétation suite aux travaux réalisés en 1999/2000 ainsi que dans la tourbière du Crossat afin d'évaluer la dynamique de la colonisation par la végétation des mares créées en 2005 et 2007.
Le comptage des Œillets superbes (Dianthus superbus) de la parcelle appartenant à l'association située en limite de RN a été réalisé le 14 juillet. 2801 tiges ont été dénombrées (moyenne 2007/2015 = 3016).
Une sortie associative sur le secteur des Champs nouveaux dans le site Natura 2000 « Vallons de la Drésine et de la Bonavette » a permis de recenser une soixantaine d'espèces le 11 juillet.

Juin 2015

Ce beau mois de mai ensoleillé, a été globalement favorable pour la nidification déjà bien avancée pour certaines espèces. En plein développement, la végétation "pompe" l'eau, rendant les niveaux d'eau relativement bas.

Le 25 mai, en forêt de la Grand'Côte, 4 renardeaux se bagarrent une proie apportée par la femelle : une couleuvre à collier ! Un d'un côté, trois de l'autre… personne ne veut lâcher un tel trésor. Ballet étonnant et silencieux, juste perturbé par le craquement des vertèbres du reptile cédant sous les canines acérées des boules de poils !

Ornithologie
- Une Locustelle tachetée est entendue le 13 mai dans les marais sud ce qui porte à 3 le nombre de mâles chanteurs dans la réserve naturelle.
- Une Locustelle luscinoïde chante le 28 mai au sud du lac de Saint-Point et une seconde est entendue le long de la Taverne depuis le 29 mai. Après deux ans d'absence, l'espèce nichera-t-elle en 2015 dans la vallée des deux lacs ?
- Premier chant de Rousserolle turdoïde le 2 mai dans la roselière au sud du lac de Saint-Point, puis 2 sur le même site le 18 mai. Cette espèce semble localement en expansion, puisque deux chanteurs sont notés actuellement dans la réserve naturelle : un sur la base de loisirs à partir du 25 mai et un second au sud du lac depuis le 5 juin. La base de loisirs abrite donc les 3 espèces de Rousserolles : effarvate, turdoïde et verderolle. Pratique pour se familiariser avec les chants !
- Un œuf de Râle d'eau éclos est trouvé dans les marais sud début mai.
- Un Pipit farlouse nourrit aux Vallières le 28 mai.
- Une nichée de Foulque macroule avec 3 poussins est observée sur le Doubs le 20 mai, et une autre de 6 poussins sur les plans d'eau de la base de loisirs le 4 juin.
- Toujours sur la base de loisirs, activité importante dans la héronnière avec de nombreux nids occupés par des jeunes très chamailleurs.
- Une nichée de Hiboux Moyens-Ducs est entendue entre les 2 lacs la première semaine de juin. Une autre sur la base de loisirs le 8 juin avec au moins 3 jeunes.
- Côté Nettes rousses, 2 couples sont cantonnés au sud du lac de Saint-Point, avec les mâles seuls visibles ce qui laisse supposer la couvaison des femelles ; un 3ème couple est également localisé au nord du lac Saint-Point.
- La femelle de Fuligule milouinan est revue une dernière fois le 17 mai sur la base de loisirs, elle aura séjourné environ 3 semaines sur les deux plans d'eau.
- A noter la probable tentative de reproduction du Goéland leucophée au sud du lac de Saint-Point à la mi-mai.
- Le couple de Faucons crécerelle fréquente assidument le nichoir de la Maison de la Réserve. Malgré tout, la ponte n'est toujours pas constatée en 2015.

Concernant les espèces plus sensibles, cette 100ème lettre d'info est l'occasion d'effectuer un petit retour 8 ans en arrière, au moment de notre première lettre d'information.

Tariers des prés
Tarier des prés - P. Braz Au 21 mai, aucun tarier n'est présent dans les marais sud alors que 4 couples s'installent habituellement courant mai au nord-est en limite de la réserve naturelle. Les prairies amendées, juste à l'extérieur de la réserve, présentent une structure de végétaion déjà haute, plus attractives pour les tariers. Mais la fauche de ces parcelles, précoce, ne permet pas de mener à terme les nichées. Des pontes de remplacements, si elles s'effectuent, semblent trop tardives et peuvent à nouveau être détruite par la fauche proposées au 15 juillet en réserve naturelle (mesures agri-environnementales). Un vrai casse tête ! Nous avons donc travaillé cette année avec les agriculteurs (merci à Régis et Cyril) pour sauvegarder une bande abritant deux couples en début de couvaison, les 28 mai et 2 juin. Actuellement 4 territoires sont suivis sur ce secteur. Rappelons le déclin dramatique de cette espèce dans la réserve naturelle, qui comptait un maximum de 26 couples en 1991, et encore 17 en 2007.

Bécassine des marais
Bécassine des marais - J. Salvi Le bilan 2015 est lourd ! Aucun couple ne s'est reproduit sur la vallée des deux lacs, conséquence logique des deux épisodes pluvieux importants fin mars et fin avril, inondant totalement le marais. En 2007, 2 couples étaient présents.
À noter la reprise (oiseau tiré à la chasse) le 11 octobre 2014 à Talmont-sur-Gironde (Charente Maritime) d'une bécassine des marais baguée dans la réserve naturelle le 24 juillet 2014. Cette donnée vient de nous être transmise par le réseau ONCFS.

Râle des genêts
Toujours aucun chanteur à ce jour. En 2007, il y avait 2 chanteurs dans la réserve naturelle, tout comme l'année dernière.

Marouette ponctuée
Deux (voire trois) mâles chanteurs entre les 2 lacs en 2015. La population est assez stable, fluctuant entre de rares années blanches et 6 mâles chanteurs. L'année 2007 avait été excellente avec 5 mâles chanteurs entre les deux lacs.

Pie-grièche écorcheur
Pie-grièche écorcheur - P.-M. Aubertel Un individu observé en train de chasser aux Vallières le 17 mai, un autre dans les prairies au sud du lac le 9 juin. L'espèce n'est donc pas nicheuse cette année dans la réserve naturelle, traduisant très probablement la carence actuelle des prairies agricoles en insectes de grosse taille.

Milan royal
La première nichée de l'année est marquée le 5 juin à Age-Marion. Deux jeunes Milans sont donc bagués et marqués : blanc-rose ; jaune-blanc pour le premier et blanc-rose ; jaune-vert pour le second. Les 3 prochains nids seront visités par la LPO dans les jours à venir, dont l'un d'eux possèdent 3 jeunes. Bilan complet dans la prochaine lettre. L'année 2015 semble donc bonne pour ce rapace, contrairement aux deux années dernières au printemps froids. En 2007, ces opérations de marquages des poussins n'avaient pas encore démarré (2009).

À noter également :
- le chant d'une Caille des blés entendu le 17 mai dans les prairies dans les marais nord et le 12 juin au sud du lac.
- Une Bondrée apivore est observée le 20 mai au dessus des marais nord.
- Un couple de Grèbe à cou noir le 10 juin au sud du lac de Saint-Point.

Entomologie
Odonates
Sur la base de loisirs le 17 mai : Libellules à quatre taches (Libellula quadrimaculata), Cordulies bronzées (Cordulia aenea), Nayades aux yeux rouges (Erythromma najas), Agrions élégants (Ischnura elegans), Agrions jolis (Coenagrion pulchellum).
Une éxuvie d'Anax empereur (Anax imperator) et une d'Aeschne printanière (Brachytron pratense) sont trouvées le 6 juin sur la base de loisirs.
La prospection sur le lac de Remoray de la Leucorrhine à front blanc (Leucorrhinia Albifrons) le 5 juin n'a pas permis de contacter l'espèce. Un mâle d'Anax napolitain (Anax parthenope) est observé.

Papillons
- Un Argus vert (Callophrys rubi) est observé dans la Grand'Côte le 31 mai. L'année semble correcte pour le Cuivré de la bistorte (Lycaena helle) et assez bonne pour le Damier de la Succise (Euphydryas aurinia).

Pâturage des Koniks
Quatre chevaux reprenant leur travail de pâturage sont conduits dans les marais sud le 27 mai. Un cinquième devrait les rejoindre dans les prochains jours. En 2007, le troupeau était composé de 9 individus. Il a donc été réduit depuis par choix du gestionnaire.

Mai 2015

Les très fortes pluies du début du mois de mai ont fait considérablement monter le niveau d'eau du lac et des marais. Les niveaux sont maintenant revenus à la normale, les Trèfles d'eau fleurissant colorent les marais et la hausse des températures semble annoncer la saison chaude.

La période ornithologique est propice aux observations de migrateurs toujours en route vers le nord :
- Le Chevalier guignette est le limicole le plus fréquent avec 2 individus observés le 20 avril sur la base de loisirs, 1 individu les 24 et 27 avril, 2 individus le 30 avril, puis 1 individu les 4 et 6 mai,
- 1 Chevalier culblanc est noté le 20 avril aux marais sud,
- 3 Chevaliers gambettes en compagnie d'un Chevalier aboyeur sont observés le 6 mai dans les marais au nord du lac,
- une femelle de Fuligule milouinan est présente sur les plans d'eau de la base de loisirs entre le 27 avril et le 11 mai,
- un mâle de Gobemouche noir se nourrit le 16 avril sur la base de loisirs,
- un Busard Saint-Martin survole le lac de Remoray le 20 avril,
- un Busard des roseaux chasse dans les marais nord le 27 avril,
- 2 Bergeronnettes printanières sont observées sur la base de loisirs le 24 avril, et 2 autres se nourrissent sur le terrain de foot de la base de loisirs le 4 mai,
- un Traquet motteux est noté le 6 mai au bord du lac de Remoray,
Notons par ailleurs la présence tardive de 2 Grandes aigrettes autour du lac de Remoray au 12 mai.

Côté nidification, les arrivées s'échelonnent :
- un Hibou Moyen-Duc chante sur la base de loisirs le 15 avril,
- première Locustelle tachetée le 24 avril au Marais sud et le 6 mai au Rondeau,
- première Pie-grièche écorcheur le vendredi 8 mai à proximité du blockhaus,
- premiers Tariers des prés le 24 avril en prairies agricoles humides,
- premiers Martinets noirs le 27 avril sur le lac,
- premières Fauvettes des jardins et Fauvette grisette observées sur la base de loisirs le 27 avril,
- la première Rousserolle effarvatte chante le 27 avril sur la base de loisir,
- une Rousserolle turdoïde chante le 2 mai dans les roselières du sud du lac de Saint-Point.
La nidification est déjà achevée pour certains Grèbes huppés avec 4 poussins observés le 12 mai sur un plan d'eau de la base de loisirs.

Synthèse de la nidification des espèces suivies :
- Héron cendré : 11 nids sont finalement occupés (6 à la Platière et 10 sur la base de loisirs) avec des jeunes au nid dès le 30 avril (3 petits dans un nid),
- Marouette ponctuée : 1 chanteur est entendu au nord du lac de Remoray le 11 mai,
- Bécassine des marais : 6 individus sont notés dans le marais au 20 avril et 2 le 20 avril mais il s'agit encore d'individus en migration. Aucun couple nicheur n'est actuellement recensé. Ce résultat est très inquiétant pour cette espèce fortement en déclin en France,
- Milan royal : les 4 couples suivis cette année ont tous commencé à couver au 15 avril, et les premiers jeunes sont devinés dans 3 nids le 11 mai,
- Tarier des prés : arrivée progressive d'un nombre de couples apparemment très faible. Le dénombrement est en cours,
- 6 Nettes rousses (4 mâles et 2 femelles) rôdent depuis début mai sur les 2 lacs - une reproduction prochaine ?

Entomologie
La saison est enfin lancée avec la hausse des températures de cette dernière semaine.
Côté papillons,
- le premier Cuivré de la bistorte est observé le 6 mai dans les marais,
- les Belles-dames volent dans la Grand'Cote le 6 mai, avec Piérides du navet, Aurores et 1 Panthère (petit papillon de nuit aux couleurs du fauve du même nom),
- un Machaon est noté entre les 2 lacs le 6 mai.
Côté libellules, les premières Cordulies bronzées volent depuis une semaine et un immature de Libellule à quatre taches est observé sur la base de loisirs le 12 mai.

Botanique
Début avril, le comptage des Fritillaires pintades annonce le début de la saison botanique. Avec 429 pieds, le secteur des prairies agricoles situé derrière le terrain de foot de Labergement Ste-Marie a révélé un nombre de tiges proche de la moyenne (m=446 pieds).
Dans le marais au sud du lac de Remoray, un chiffre record de 2344 pieds (chiffre sous-estimé) a été atteint. La majorité des pieds se présente sous forme de tige non fleurie (1676).

Avril 2015

L'hiver s'est éloigné avec le lac libre de ses glaces dès le 12 mars. La seconde quinzaine du mois se caractérise par une météorologie assez clémente. Une semaine très pluvieuse et froide du 29 mars au 5 avril provoque la hausse importante du niveau des eaux. Plus de 100 mm de précipitation engendrant la fonte de la neige en altitude ennoient l'entre deux lacs, juste séparés par la route et la voie ferrée. Le beau temps est revenu depuis.

Le dernier comptage Wetland donne les résultats suivants :

- Foulque macroule : 132
- Canard colvert : 93
- Grand cormoran : 10
- Harle bièvre : 11
- Grèbe huppé : 11
- Grèbe castagneux : 8
- Fuligule milouin : 5
- Fuligule morillon : 88
- Garrot à oeil d'or : 1 couple
- Cygne tuberculé : 8
- Sarcelle d'hiver : 42
- Grande aigrette : 8

Un Canard chipeau et 2 Tadornes de Belon sont observés sur le lac le 12 mars. Sept Harles bièvres sont présents le 16 mars, puis 11 le 20 mars et un maximum de 16 sur le lac le 27 mars. Un Vanneau huppé s'attarde dans les marais entre les deux lacs jusqu'au 24 mars. Une Bécassine sourde est notée le 27 mars. Quelques Bécassines des marais en halte migratoire chantent (2) et chevrottent (1) le 27 mars, au sud du lac. Une centaine de Sarcelles d'hiver sont notées sur le lac le 7 avril alors que 10 Sarcelles d'été fréquentent le Doubs le 8 avril. Six Canards souchets sont notés le 5 avril au sud du lac.
Les journées de mars sont ponctuées par les passages migratoires incessants de nombreux groupes d'Alouettes des champs, et d'importants effectifs de Pigeons ramiers et de Pinsons (les deux espèces). Deux Grives mauvis sont entendues (chant) et observées dans la forêt de la Grand'Côte le 13 mars. Les premières Hirondelles rustiques sont notées le 28 mars et le 3 avril pour l'Hirondelle de fenêtre. Deux Busards Saint-Martin passent le 16 mars. Le retour du soleil début avril permet de nombreuses observations : 2 Rémiz penduline le 3 avril, 1 Balbuzard pêcheur et 3 Busards des roseaux le 7 avril. Deux Busards des roseaux passeront encore le jours suivant.
Les nicheurs continuent d'arriver avec le premier Roitelet-à-triple-bandeau noté dans la forêt de la Grand'Côte le 19 mars. Pipits farlouses, Tariers pâtres et Bruants de roseaux animent désormais les abords des marais. Les Râles d'eau, arrivés dès le 7 mars (chants) sont désormais très nombreux et feront l'objet d'un dénombrement le mois prochain. Le premier Pouillot fitis est noté le 6 avril ; un Rougequeue à front blanc et un Gobemouche noir sont observés sur la base de loisirs le 13 avril.
Milans royaux : 4 des 5 territoires suivis habituellement sont occupés. Seul manque le couple de Malpas. Le 18 mars, le mâle Marie-Claire a enfin trouvé une partenaire, elle aussi marquée : marquage perdu à gauche / rose-bleu à droite. Ce Milan royal est né soit en 2008 à Doubs, soit en 2011 à la Rivière-Drugeon. Troisième individu marqué, Beauregard (né entre les deux lacs en 2010) est occupé tout le mois de mars à la construction de son nid. Le couple traditionnel d'Age Marion a commencé la couvaison le 7 avril et le couple de Vaux-et-Chantegrue le 13 avril.
La héronnière de la base de loisirs compte 5 nids, celle de la Platière 7 nids. En forêt de la Grand'Côte, un Pigeon colombin est observé en cavité le 24 mars et un autre en vol le 7 avril. La croûle de la Bécasse des bois est notée depuis le 23 mars. Deux couples de Gélinotte des bois sont découverts les 7 et 8 avril. La Chouette chevêchette est contactée le 9 avril. Avec émotion, nous découvrons un mâle de Chouette de Tengmalm qui chante assiduement le 11 avril. La dernière apparition de l'espèce remonte à 1993, soit près de 22 ans, exactement au même endroit. Espérons que nous pourrons vous annoncer le retour de l'espèce comme nicheur d'ici quelques semaines.
Enfin la saison entomologique va démarrer, avec ce tandem de Leste brun (Sympecma fusca) noté sur la base de loisirs le 10 avril, lors des premières chaleurs ! Il s'agit de la seule espèce de Libellule hivernant dans notre région sous forme adulte.

Sciara hemerobioides / Wikipedia

Entomologie : toujours plus loin !
L'inventaire des diptères de la réserve naturelle se poursuit. Plus de 40 espèces déterminées principalement par Phil Withers viennent d'être saisi dans notre base de données. Parmi elles, 10 sont des nouvelles mentions pour la faune française et Trichosia hypertricha est nouvelle pour l'Europe ! Cette dernière n'était connue que de Russie ! Deux espèces sont également en cours de description par Heller Kai (spécialiste européen des Sciaridés) et les individus provenant de la réserve naturelle figureront dans la série type. La liste totale des diptères de la réserve naturelle s'élève à 952 espèces ! Le travail continue et le chalenge des 1 000 espèces devrait être relevé en 2015 !

Botanique
en gris : Parmelia sulcata, en marron : Cetraria sepincola Deux nouveaux taxons intègrent désormais la liste des lichens de la Réserve naturelle :
- le lichen Parmelia sulcata, observé le 16 février dans la tourbière du Crossat sur un tronc de Saule. Cette espèce très commune à large amplitude écologique possède de grandes capacités accumulatrices de métaux et de polluants organiques.
- le lichen Cetraria sepincola, observé le 17 mars dans la tourbière du Crossat sur des branchettes de Bouleau. Cette espèce rare affectionne les atmosphères humides à très humides et indique un milieu pauvre en matières azotées.

Mars 2015

Après un mois de février bien enneigé et hivernal (cependant sans températures très basses), le printemps montre le bout de son nez. Le lac de Remoray, gelé depuis le 9 février, commence à retrouver de l'eau libre (30 % actuellement).

Premier Bruant des roseaux le 19 février à St Point.
Quelques Bécassines fréquentent les zones de marais qui se déneigent : 3 premiers individus au sud du lac le 26 février. Elles sont désormais plus abondantes, avec 15 oiseaux le 3 mars, puis 15 à 20 le 9 mars. Deux Bécassines sourdes les accompagnent ce dernier jour.
Une Pie-grièche grise est observée le long d'une route au sud du lac le 2 mars. Elle s'envole avec un rongeur (campagnol ?) dans les serres.
Plusieurs Garrots à œil d'or sont présents dans la partie dégelée du lac, avec des parades de deux couples notées le 9 mars.
Quinze Harles bièvres (9m et 6f) fréquentent le Doubs en aval de la Taverne le 25 février, 10 (6m et 4f) sont encore présents au sud du lac le 4 mars.
Les Grandes aigrettes sont bien présentes, avec un maximum de 8 individus sur les deux lacs.
Plusieurs observations de Vanneaux huppés sont réalisées : 6 le 25 février au sud du lac de St Point, 12 aux Vallières le 4 mars, 1 le long de la Drésine le 5 mars.
Première Bergeronnette grise le 3 mars, avant une arrivée importante dans les jours qui suivent.
Premier Tarier pâtre observé sur la base de loisirs le 10 mars.
Observation étonnante de 2 Pigeons colombins, posés au soleil dans le marais le 9 mars. Un Pigeon ramier est plus loin, en tourbière du Crossat.

Les nicheurs les plus précoces se distinguent :
- Arrivée des premiers Milans royaux mi-février et les couples commencent à se cantonner. Celui d'Âge-Marion est déjà bien installé et un autre est noté le 9 mars au niveau de la Maison de la Réserve. Beauregard (marqué blanc-jaune / rose-noir) fait partie de ce couple.
- Les Buses variables paradent dès le 3 mars en forêt de la Grand'Côte.
- Trois Hérons cendrés sont déjà positionnés près des nids le 3 mars (île du plan d'eau de la Seigne), puis à la Platière le 5 mars.
- Les parades de Grèbes castagneux sont observées le 4 mars à la Taverne, et le 9 mars sur le lac pour les Grèbes huppés.
- Arrivée le 9 mars des premières Sarcelles d'été (4m et 1f) sur le Doubs en amont du lac de St Point.
- Au moins 3 Butors étoilés ont passé l'hiver dans les roselières du lac de St Point.

Musaraigne aquatique - Wikipedia

Les premiers papillons sont également observés : un Citron à Labergement-Sainte-Marie et de nombreuses Petites tortues à Âge-Marion observés le 9 mars. Il s'agit des espèces qui passent l'hiver adulte, et profitent des premières douceurs pour se mettre en activité.

Enfin, signalons la très belle observation d'une Musaraigne aquatique, traversant la Drésine le 9 mars. Le contraste, très marqué entre le dos sombre et le ventre gris clair, est très visible. rappellons que cette espèce est protégée au niveau national.

Retournement de souches

Trois chantiers ont été réalisés fin février - début mars, sur les zones humides, par Jura Natura Services :
Les deux premiers dans le cadre du Programme LIFE « Tourbières du Jura » sur la commune de Labergement Sainte Marie :
 • Le bas-marais du Lhaut, du 16 au 18 février (bucheronnage, broyage et retournement de souches),
 • La tourbière des Champs Nouveaux, du 3 au 9 mars (bucheronnage et exportation des ligneux).
Touradons à Carex paniculé Ces interventions visent à rétablir les connexions avec l'ensemble des zones humides adjacentes, favorisant de nombreuses espèces patrimoniales telles le Solitaire (Colias palaeno), le Damier de la Succise (Euphydryas aurinia) et le Cuivré de la bistorte (Lycaena helle).

Le troisième chantier a duré du 25 février au 3 mars le long du ruisseau de Remoray, au sud de la tourbière du Crossat. Une très belle réouverture sur ce secteur de marais, en phase de fermeture active par la saulaie. Le retournement des souches doit empêcher les phénomènes de rejets. L'opération vise également à protéger une station de Carex paniculata.

Février 2015

Quelques données ornithologiques pour le lac de Saint-Point :
- Les Fuligules nyroca et milouinan, 2 Goélands cendrés et un Goéland argenté prolongent leur hivernage,
- Observation le 18 janvier de 4 Butors étoilés (record du nombre d'individus observés le même jour),
- De passage, 7 Nettes rousses sont observées le 20 janvier puis 3 le 9 février et 1 le 10,
- Présence le 15 février de 16 Garrots à oeil d'or (9 mâles et 7 femelles),
- Plusieurs Râles d'eau sont observés ce mois sur les berges non prises par la glace,
- Un couple de Canards chipeaux séjourne aux Grangettes depuis plus d'un mois,
- La reproduction du Bec-croisé des sapins s'annonce bonne avec des couples cantonnés un peu partout en forêt,
- L'arrivée de la glace a fait fuir la majorité des Grandes aigrettes mais au moins 3 individus stationnent encore sur la vallée des deux lacs.

Sur le lac de Remoray totalement gelé, le comptage du 15 février indique : 4 Cygnes tuberculés, 4 mâles et 2 femelles de Harle bièvre, un Héron cendré et deux Grandes Aigrettes, 90 Colverts, 33 Sarcelles d'hiver et 10 Grèbes castagneux.

Orthoptères

Dans le cadre de la rédaction du quatrième plan de gestion de la réserve naturelle des recherches bibliographique sont menées par l'équipe salariée. Leptophye ponctuée - Wikipedia Chez les insectes, ce travail a permis de « dénicher » deux petites synthèses des données de la société entomologique de Neuchâtel (Suisse), venue dans la réserve naturelle en 1992 et 1993 à la demande de Vincent Létoublon, conservateur de l'époque. En étudiant ces deux documents, nous avons découvert deux espèces d'orthoptères nouvelles pour la réserve naturelle :
- la Leptophye ponctuée (Leptophyes punctatissima), notée le 16 juillet 1993 au marais sud, par Ph. Thorens. Cette espèce de sauterelle est extrêmement discrète, et peut tout à fait passer inaperçue !
Criquet noir-ébène - Wikipedia - le Criquet noir-ébène (Omocestus rufipes, à l'époque Omocestus ventralis), rencontré le 22 août 1992, dans le trollio molinietum des Vurpillières. La détermination est signée A. Badstuber & Ph. Thorens. Cette donnée vient élucider un petit mystère concernant cette espèce, présente dans certaines listes de la réserve naturelle, et considérée dans le dernier plan de gestion comme une erreur. L'espèce sera donc « réhabilitée », et surtout recherchée en 2015 dans les bas-marais concernés. Serat-elle encore présente ?

Janvier 2015

La douceur a été encore de règle en cette fin d'année avec des Grenouilles rousses en activité le 14 décembre à Vaux et Chantegrue (Mr LAVEN).

Le stationnement des bécassines s'est donc prolongé en ce début d'hiver : 35 Bécassines des marais et 6 Bécassines sourdes le 19 décembre. Une opération de baguage est même réalisée le 23 décembre pour la première fois aussi tardivement : 7 Bécassines des marais et 1 Bécassine sourde sont baguées. Le total des oiseaux bagués cet automne est donc de 43 Bécassines de marais et 3 Bécassines sourdes.

Fuligule milouinan

Quelques données ornithologiques :
- De très nombreux Becs-croisés des sapins sont contactés un peu partout.
- Plusieurs données de Râles d'eau sur l'ensemble des deux lacs,
- 1 Fuligule nyroca depuis le 22/12, très mobile sur le lac de St Point mais souvent à l'Escale,
- 1 Pie-grièche grise le 30/12 à la baraque des pêcheurs,
- Un couple de Canard siffleur est noté le 31 décembre,
- 2 Butors étoilés au nord du lac de St Point (Fraichelin) depuis le 1er janvier,
Goéland argenté - jusqu'à 7 Garrots à oeil d'or sur le lac de Saint-Point (le 5/01) et 4 individus (1m et 3f ) sur le lac de Remoray (10/01),
- 1 Fuligule milouinan depuis le 10 janvier sur le lac de St Point au sud de Escale,
- 1 Goéland argenté (mature 2ème année) depuis le 10/01 sur St Point,
- Un maximum de 13 Grandes aigrettes sur la vallée des deux lacs,
- Passage d'un Faucon pèlerin sur la base de loisirs le 12/01,
- Un groupe d'environ 60 Sarcelles d'hiver hiverne actuellement sur le lac.

Archives
> 2018
> 2017
> 2016
> 2015
> 2014
> 2013
> 2012
> 2011
> 2010
> 2009
> 2008
> 2007